top of page
  • reguloo

Quelle est la définition du cosmétique

Shampoing, maquillage, sérum… Le domaine des cosmétiques vous intéresse et vous aimeriez en savoir plus. Pour commencer, voyons ensemble ce qu’est un cosmétique.



D'après le Règlement (CE) N° 1223/2009 du parlement européen et du conseil du 30 novembre 2009 relatif aux produits cosmétiques:


Un «produit cosmétique» est toute substance ou tout mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles.“


Voyons ensemble les trois éléments essentiels de cette définition nécessaire à la qualification d’un produit en tant que cosmétique.


Quel est le rôle d’un produit cosmétique ?


La forme :

Concernant la forme, un produit cosmétique peut être soit un mélange de substance soit une substance seule . Par exemple, une crème hydratante est considérée comme un mélange de substance, et une huile (ex huile d’amande douce) est considérée comme une substance seule.

Attention, la forme n’est pas suffisante pour être considéré comme produit cosmétique puisqu’il ne s’agit pas de la seule condition à remplir pour entrer dans cette catégorie.


L’application :

Le type d’application est la deuxième condition à remplir pour entrer dans la définition de cosmétique. Un produit cosmétique peut être donc appliqué sur :

● Les parties superficielles du corps humain telles que : l’épiderme, les systèmes pileux et capillaire, les ongles, les lèvres et les organes génitaux externes

● Les dents

● Les muqueuses buccales uniquement ( les cosmétiques ne peuvent pas être destinés à une application sur d’autres types de muqueuses.)

Par exemple, la vitamine C peut être considérée comme un cosmétique si elle est destinée à un usage cutané (sérum, crème, lotion etc…) mais comme un complément alimentaire si elle est destinée à être avaler.

A savoir :un produit cosmétique ne peut pas être à la fois mis sur la peau et avaler. Il n’est pas possible de cumuler le statut de cosmétique et complement alimentaire ou médicament.


La fonction:

Il s’agit de la 3ème condition à remplir pour qu’un produit entre dans la catégorie des cosmétiques.

Pour se faire, le produit doit exclusivement ou principalement, nettoyer, parfumer, modifier l’aspect, protéger, maintenir en bon état ou corriger les odeurs corporelles.

Attention cette partie est très importante et ses limites sont très fines. Un produit peut donc facilement sortir de la définition de cosmétique. Il conviendra donc d'être attentif aux allégations et indications mentionnées sur votre produit.

Par exemple, une crème peut “améliorer l’aspect de la peau” et “aider à éliminer les imperfections” mais ne peut pas “traiter l’acné” puisque dans ce cas elle tomberait dans la définition du médicament par présentation.

Autre exemple: un spray solaire peut aider à protéger la peau des UVs mais ne peut pas “aider à lutter contre les cancers de la peau”.

A retenir : toutes actions ou allégations d’un produit cosmétique qui agirai sur des pathologies de la peaux, mycoses, acné, etc n’est pas un produit cosmétique mais doit être un médicament.


Pour résumer, pour qu'un produit soit considéré comme cosmétique, il faut obligatoirement que ces trois conditions (mentionnées dans la définition européenne du cosmétique) soient remplies.


Voici un outils pour vous aider à déterminer si votre produit rentre dans la définition du cosmétique


Quelles sont les diférents types de cosmétiques ?



Pour vous aider à y voir plus clair, voici la liste officielle des produits cosmétiques :

● Crèmes, émulsions, lotions, gels et huiles pour la peau

● Masques de beauté, à l’exclusion des produits d’abrasion superficielle de la peau par voie chimique

● Produits anti-rides

● Fonds de teint

● Produits de maquillage et démaquillage du visage et des yeux

● Poudres pour maquillage, à appliquer après le bain, pour l’hygiène corporelle et autres poudres

● Produits destinés à être appliqués sur les lèvres

● Produits pour le rasage

● Produits de soins capillaires : teintures capillaires et décolorants, produits pour l’ondulation, le défrisage, la fixation, la mise en plis et de coiffage, produits de nettoyage et d’entretien pour la chevelure

● Savons de toilette, savons déodorants et autres savons

● Préparations pour le bain et la douche

● Produits pour les soins intimes externes

● Parfums, eaux de toilette et eaux de Cologne

● Déodorants et antisudoraux

● Dépilatoires

● Produits pour les soins des ongles

● Produits pour soins dentaires et buccaux

● Produits solaires

● Produits de bronzage sans soleil

● Produits permettant de blanchir la peau


Attention ne sont pas considéré comme des produits cosmétiques :

● Les produits destinés à être ingérés, inhalés, injectés ou implantés dans l’organisme, même s’ils revendiquent une action sur la peau, les dents, la muqueuse buccale et/ou les phanères (cheveux et ongles)

● Les compléments alimentaires à visée esthétique (embellissement de la peau, des phanères, appelés improprement « cosmétiques par voie orale »), qui sont des denrées alimentaires

● Les solutions de lavage oculaire, auriculaire, nasal, qui sont des dispositifs médicaux

● Les produits de tatouage destinés à être utilisés par effraction cutanée, qui disposent d’une réglementation autonome

101 vues
bottom of page